PHOTO

 


SERRA Antoine contactez le photographe Sabar à Bamako ou la danse interdite
Danseuse professionnelle à Bamako, Oumou exerce son art en toute illégalité. Elle pratique le sabar, une danse d'origine sénégalaise interdite au Mali depuis 2001 car jugée indécente. A coups de déhanchements torrides, la gestuelle va jusqu’à mimer l’acte sexuel. Le gouvernement a pris des mesures d’interdiction depuis, dit-on, un accouplement en public.
Mais si, dans ce pays où 90% de la population est musulmane, les autorités ont banni le sabar, la danse fait fureur auprès des jeunes, surtout dans les maquis, ces clubs en plein air. Pour preuve, Oumou, connue comme une des reines du sabar, gagne environ 40 000 Francs CFA, soit le salaire mensuel d’un fonctionnaire de base au Mali.
Dépassés par le succès de cette danse, les pouvoirs publics ont tenté de relancer le balani, une danse traditionnelle du Mali dont la chorégraphie, associée à la séduction, est toutefois moins provocante. En vain: si le balani se danse le jour, à la nuit tombée c'est le sabar qui reprend ses droits.
Reportage Ref.
Lieu: Bamako, Mali
Date: 01/01/2004




© 2007 invisu |  http://invisuphoto.com  |  113 rue Lamarck 75018 Paris tél : +33 (0) 1 80 90 50 90  |  Réalisation :  Anakrome & iota | conditions d'utilisation | contact | Archives